Online
9 octobre 2020, 09:00

Partagez-le sur:

La Commission européenne a récemment souligné que les questions liées au changement démographique sont souvent mieux traitées au niveau local et régional et qu’il existe un lien étroit entre ce changement et les transitions écologiques et numériques. L’Exécutif européen met également en garde contre une éventuelle perte de « foi démocratique » dans les villes les moins peuplées. Si la récente pandémie a permis à la vie à la campagne de retrouver un certain prestige, la France et l’Espagne, deux grands pays européens touchés par le vieillissement de la population et la densité excessive dans certaines villes, ont désormais une chance de repenser leurs politiques publiques et de relever le défi de concilier dynamisme démographique et équilibre régional. Quelles mesures devraient être mises en œuvre par les gouvernements nationaux, régionaux et locaux ? Quel est le rôle de la culture en tant que facteur d’enracinement local ? Quelles opportunités offrent le milieu rural et les communautés moins peuplées pour développer une vie durable ?

En el debate participaron Isabel Benjumea, Eurodiputada – Grupo del Partido Popular Europeo; Édouard Bergeon, Director de la película “Au nom de la terre”; Cristina Maestre, Eurodiputada – Grupo de la Alianza Progresista de Socialistas y Demócratas y Eusebio Martín, “musicópata” e integrante del grupo Mayalde. Avec la participation de Isabel Benjumea, Membre du Parlement Européen – Groupe Partido Popular Europeo; Édouard Bergeon, Réalisateur du film “Au nom de la terre”; Cristina Maestre, Membre du Parlement Européen – Groupe Alianza Progresista de Socialistas y Demócratas; Eusebio Martín, “musicopathe” et membre du groupe Mayalde. Le débat a été modéré par la journaliste Elena Ochoa, Correspondante politique de TVE au Congrès español des Députés.

Organisé par :

Documents :

Vidéos :
Retour haut de page